mais qu’est-il arrivé au prince de Machiavel ?

Infos :

prince_thumb France culture. du grain à moudre : Démission du Pape, législatives italiennes : mais qu'est-il arrivé au prince de Machiavel ?

Ce n’est pas aux douze coups de minuit comme Cendrillon, mais aux huit coups de vingt heures que Benoit XVI va redevenir un simple mortel, faillible comme nous tous : Prince il était, Joseph Ratzinger il redevient. Cette renonciation au pouvoir n’a pas manqué d’être salué comme un acte de courage, comme une forme moderne de gouvernement. Ce qui ne manque pas d’étonner : ainsi, la modernité aujourd’hui, quand on a le pouvoir, serait d’y renoncer. Dans un tout autre genre, mais à quelques pas seulement du Vatican, voici les Grillini : 163 députés et sénateurs, tous novices, portés au Parlement par un quart des électeurs italiens. Des élus qui refusent qu’on les qualifie d’ « honorables » comme le veut la tradition, mais revendiquent le label de « citoyens ». Que nous disent ces deux événements (et le terme d’événement n’est pas choisi au hasard), que nous disent-ils de la façon dont, aujourd’hui, s’exerce le pouvoir ? Le temps où la vérité ne venait que d’en haut est-il révolu ? Les dirigeants de ce monde n'ont-ils jamais été aussi vulnérables ? « Mais qu’est-il arrivé au Prince de Machiavel ? » C'est notre sujet du jour.


Téléchargements :

bruno/prince.png
bruno/prince.xmind


  Licence CC BY 3.0

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CAPTCHA
Reload the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>